L’approche du Parc National Vatnajökull est spectaculaire. Sur des dizaines de kilomètres, l’immensité de la calotte glacière s’impose. De hautes montagnes et une lourde masse bleue claire tapissent les creux des sommets. Autour de nous : l’hostilité magnifiée. Nous roulons sur cette unique route droite, bordée d’une plaine désertique et balayée par des tempêtes de sable et où la moindre mousse met des années à pousser tant les conditions climatiques sont difficiles.

C’est sûrement ce jour là où j’ai réellement pris conscience de l’immensité grandiose de l’Islande.

 

Ce jour là, le ciel est clair mais le vent est fou. Par conséquent le froid est extrême et la moindre marche s’avère une épreuve (en tout cas pour moi).  Nous réservons une excursion avec Icelandic Mountain Guides pour une rando sur le glacier et la découverte d’une cave de glace. Quand on se gare sur le parking d’accueil de Skaftafell, une ambiance bizarre règne. Très vite nous comprenons le chaos : le centre (composé de 2 baraques avec une cafétéria et des WC) est totalement Hors Service : pas d’électricité et plus d’eau… (c’est dans ces moments-là que j’aimerais être un homme –  et vous comprendrez qu’avec ce vent glacial il est hors de question de faire pipi dehors).

Ayant 1h30 à tuer avant notre expédition, nous partons à la découverte de la cascade Svartifoss qui ne m’a pas tant charmée que ça. Vous imaginez que j’ai pas mal râlé en marchant dans le vent fou.

 

Au point de rendez-vous, notre guide, dont je comprends pour une fois parfaitement l’anglais (vous comprendrez pourquoi plus loin), nous informe que la randonnée sur le glacier est annulée. Le vent étant trop fort, la marche sur le géant de glace est trop dangereuse. Nous nous contenterons donc seulement de l’exploration de la grotte de glace.

Nous grimpons dans un bus, on nous donne de jolis casques oranges, on enfile baudriers et crampons et nous voici au pied du glacier. La grosse claque de magnificience !

Au bout de quelques minutes, on aperçoit l’entrée de la grotte. Le guide explique comment marcher sur la glace avec des crampons. A petits coups d’attention, je comprends qu’il est italien et que son sport favori est la drague. D’agacement, mon chéri me roule une pelle digne d’une sortie de collège et plante son territoire face à l’italien un peu trop engagé.

Après cette étape romanesque pleine de testostérone, nous entrons dans la petite cavité (claustrophobes s’abstenir) et là, la magie de la lumière filtrée à travers la glace envahie la pièce. J’ai vu que dans certains cas, les reflets prennent toutes sortes de couleurs mais nous n’aurons que du vert et bleu.

Nous finissons l’excursion en nous approchant au maximum du glacier. L’expérience de cette journée était vraiment incroyable et je la recommande absolument si vous êtes dans le sud de l’Islande.

Adresse & contact

Icelandic Mountain Guides

https://www.mountainguides.is/