Costa Daurada, Espagne, Europe, Voyages

L’intérieur de la Costa Daurada

Après mettre promenée sur le littoral de la Costa Daurada, je suis partie à la découverte de l’intérieur des terres. J’ai pris la route vers Reus, puis je me suis perdue dans le Priorat et j’ai fini mon séjour entre Poblet et Montblanc.

La jolie ville de Reus

Reus a été une de mes villes préférées du séjour. Elle est petite mais dynamique et j’ai été surprise par toutes les activités possibles. Tout d’abord, j’ai adoré le centre ville et la Casa Navas. Malheureusement je n’ai pas pu la visiter mais rien que de l’extérieur elle en jette. Juste à côté se trouve le Centre Gaudi. Je ne suis pas très branchée musée mais celui-là est vraiment bien. Munie d’un audioguide interactif, j’ai pu apprendre comment le maître Gaudi concevait ces oeuvres et surtout, il y a plein d’animations que l’on peut toucher et tester !!! Mains baladeuses (sur objets) permises ! A faire absolument ! Et j’ai fini ma soirée à boire un verre de vermouth dans le superbe Museu del Vermut.

Où dormir à Reus : Hôtel Centre Reus

Dans les rues de Reus

La Casa Navas

Casa Navas Reus en Catalogne

Le Centre Gaudi

Le musée du vermouth

✖️Museu del Vermut ✖️#reus #decouvrircostadaurada #monnuagetrip #museudelvermut

Une publication partagée par Christelle | Blog Voyage (@voyagefeminin) le

Le Priorat, sous la pluie…

Pour le coup, je n’ai vraiment pas eu de bol… J’avais prévu une journée entière sur les routes du vin dans le Priorat et le Montsant, mais c’était sans compter sur la pluie qui a ruiné tous mes espoirs. Cette région est connue pour ses randonnées et ses paysages à couper le souffle, malheureusement pour moi, j’ai eu beau grimper bien haut dans les chemins vers les nombreux hermitages, je n’ai trouvé que des vues bouchées. Pour me consoler, je me suis réfugiée dans la coopérative de vins d‘El Masroig et j’ai découvert les vestiges de la Chartreuse de Santa Maria de Escaladei entre les gouttes. J’étais un peu triste et dégouttée de ma journée sous la pluie, en ayant l’impression de passer à côté de plein de choses… Alors je me suis rendue à mon hôtel : Lotus Priorat. Et parfois, quand la journée est grise, un petit rien change tout : j’ai été reçue comme une princesse dans ce charmant petit hôtel et j’ai tout simplement pu apprécier un bon moment cocooning en regarder tomber la pluie.

Cellar Masroig

Le pont Vell à Cabacés 

Le vieux pont de pierres de Cabacés 🇪🇸#decouvrircostadaurada #monnuagetrip #costadaurada

Une publication partagée par Christelle | Blog Voyage (@voyagefeminin) le

Chartreuse de Santa Maria de Escaladei

Hôtel Lotus Priorat

> lire ici mon avis sur l’hôtel Lotus.

 

Siurana, la perchée de la Costa Daurada

Après une bonne nuit de sommeil et bien décidée à oublier ma précédente journée, je suis partie à la conquête de Siurana. Je dis « conquête » parce que découvrir ce petit village perché est une réelle expédition ! Il faut parcourir une longue et sinueuse route mais le trajet vaut vraiment le coup : spectacle garanti !

 

Monastère de Poblet

Ensuite, je suis partie en direction du monastère de Poblet. Voici un lieu absolument incroyable. Cette abbaye cistercienne, classée s’il vous plait au Patrimoine de l’UNESCO, est à la fois une des plus grandes et des plus achevées, qui entoure son église bâtie au XIIe siècle. Je n’ai malheureusement pas le temps de faire la visite complète et je commençais à saturer des lieux cultuels. Il fallait faire des choix et je me suis trompée car j’aurais vraiment dû vu la beauté impressionnante du lieu.

Montblanc

Pour finir, voici Montblanc. Perché sur une colline, j’aitrès vite aperçu la muraille qui entoure le village de Montblanc. Cette ville est au coeur de la Ruta del Cister (la route cistercienne). C’est fou le nombre de monastères, d’hermitages, d’églises et autres abbayes de l’époque aussi bien conservés dans le coin ! J’ai l’impression que chaque routes mènent à une nouvelle merveille à explorer. Pour en revenir à Montblanc, j’en ai profité pour flâner dans les petites rues au soleil, passer voir le centre d’interprétation de l’art rupestre, l’église de Santa Maria et celle de Sant Miquel. Avec le beau temps revenu, j’avais très envie de prendre un vélo et de me balader dans les petits chemins… mais il était l’heure de rentrer en France…

 

 

Ce voyage en Costa Daurada est le fruit d’une collaboration avec Mon Nuage et l’office du tourisme de Costa Daurada dans le cadre de l’exploration de la Catalogne. Les choix éditoriaux des articles qui font suite à ce voyage me reviennent librement.