Top

Aéroport de Minorque. Je récupère mon sac à dos de 20 kg et le hisse lourdement sur mon dos. Des pleurs. J’ai percuté la tête d’une petite fille cachée derrière moi et la découvre pleine de larmes. Douceur et délicatesse, bonsoir… J’essaie de voir l’étendue des dégâts quand sa maman me dit avec un large sourire : « Ne vous inquiétez pas, je l’ai fait tomber du trotteur ce matin ». Bizarrement je suis soulagée…

Pour ce nouveau blogtrip avec Mon Nuage, je suis accompagnée de Mélanie, auteure du blog A little Piece of (souvenez-vous, je suis partie en Cantabrie avec elle) et de Manu, plus aventurier que blogueur, qui a tenté la traversée du désert de Simpson en Australie. Une nouvelle équipe prête à découvrir celle qu’on surnomme l’île du feu. Une île sauvage au nord-est des Baléares, bien différente de sa grande sœur Majorque ou de la tumultueuse Ibiza.

Nous sortons de l’aéroport et rencontrons Alvin, notre guide. Un grand bonhomme d’origine belge côté flamand, d’où son accent si particulier. Immédiatement, il veut nous faire prendre la route « sauvage » plutôt que la voie rapide. Nous déambulons sur des petites routes encadrées de murets en pierres sèches et parfois, on traverse des villages complètement blancs.

bandeau benifadet

Nous commençons ce voyage de la meilleure manière qui soit : autour d’un verre ! Il nous amène visiter un des rares domaines viticoles de l’île : celui de Binifadet. Premières respirations sur l’île aux magiques golden hours. C’est parfait. Nous rencontrons Claude, un jeune français au large sourire, tombé amoureux d’une minorquine et de son île. Il parle avec passion de vin mais surtout de son île d’adoption. Claude, c’est le genre de personne qu’on rencontre et qu’on aimerait garder en copain de voyage. Il nous fait faire un petit tour dans le domaine qui ne ressemble pas à nos standards français. Ici de toutes petites parcelles entourées de murettes ocres. « A Minorque, il pousse du cailloux… », nous dit Alvin. Pas étonnant que l’île soit propice à la culture du vin…

J’adore le chai. Grand, moderne mais simple. Pensé pour la production mais également pour le plaisir du visiteur. Un mélange de design et de simplicité.

IMG_1750

IMG_1751

IMG_1752

IMG_1755

IMG_1759

IMG_1766

IMG_1781

IMG_1767

IMG_1785

IMG_1789

IMG_1782

IMG_1775

 

Nous sommes restés de nombreuses heures sur cette terrasse, abrités par des vignes, à goûter ces vins du soleil (avec un gros coup de cœur pour le Chardonnay) et à déguster des tapas. Autour de la table, 3 français, une espagnole et 1 polyglotte d’origine flamande… Le cocktail idéal pour des discussions interculturelles magnifiques. Une soirée parfaite pour commencer un séjour parfait.

Benifadet 1

copie IMG_6083

IMG_1796

 

 

 

 

Plus d’infos sur Binifadet :

http://binifadet.com/en/

Facebook et Twitter

 

Merci à l’Office du tourisme de Minorque et  Mon nuage qui m’ont invitée à ce voyage découverte. Les choix éditoriaux des articles qui font suite à ce voyage me reviennent librement.

Comments:

  • Manu

    16 juin 2015

    Bel article et des photos sublimes qui reflètent pleinement l’ambiance qui règne dans cet endroit.
    La douceur de vivre et la convivialité dans un cadre unique! De très bons souvenirs!

    reply...
  • 16 juin 2015

    Quel bon souvenir !!!! 🙂

    reply...

post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.