Top
10151141_10152074284288212_307707138_n

dessin de Margaux Motin
 

Sans engagement

On en voit partout. On s’abonne mais on reste free. On traite nos relations comme on souscrit un contrat téléphonique. Free mon cul ! On veut se sentir libre et on refuse de se contenter de peu. On imagine qu’une relation simple n’est plus parfaite, excitante et passionnante. Mais on réalise que cette quête de relation est illusoire. Nous voulons être aimés et pas simplement en 140 caractères ou en emoticons sur Whatapp.

On consomme le partenaire, sondé par un flirt virtuel sur Tinder ou après un rencard fade d’Adopteunmec. On veut faire comme à la télé, vivre de choses grandes et passionnées, tout en gardant cette si belle image de liberté. Petit papillon qui passe de fleurs en fleurs…  Le problème des papillons c’est qu’ils crèvent vite, bouffés par un chat. On fait semblant, le temps d’écarter les jambes, et l’autre part en courant dès que l’on a une difficulté. On rêve que la prochaine personne sera la bonne et on râle de notre quotidien en disant « mon projet ? Partir ! » Les mêmes les rêves, pour tout le monde. L’utopie d’une herbe plus verte ailleurs…. On hésite plus entre une relation casse gueule qui brille et quelque chose de confortable.

Alors on se chie dessus, au risque d’éventuellement rencontrer quelqu’un de bien et d’intéressant avec qui on peut partager un bout de chemin. On préfère gâcher la relation avant même qu’elle ne commence. Entre le plan cul et le fuckfriend, cette personne que l’on a un minimum « choisi », on l’aime bien au fond… et si on n’avait pas autant la dalle de la sauter, ça pourrait marcher.
On entame un truc bancal, sans engagement… On joue à être ensemble à l’instant présent ou pendant 48 heures, et on est célibataire dès que l’on se quitte. Pas de projet, pas de futur… Pas d’attache. Toutes les étoiles que tu mets dans les yeux, sont là pour voir si quelqu’un peut encore t’aimer. On teste notre pouvoir de séduction, notre capacité d’être à deux. Félicitations, l’autre y croit !
On devient parano, hypocondriaques de l’amour… Peur d’aimer avant même que cela commence. L’étiquette de la salope n’est pas loin. Et là, on nous fend d’un « mais pourquoi tu es comme ça ? Pourquoi tu es distante ? Pourquoi tu ne donnes pas tout ?  » Pourquoi ? Parce que je pense que seul un VIP mérite que je m’abandonne totalement. Toi, ça restera comme notre relation : sans engagement et bloqué. Le truc bancal mais brillant.

Protège ton cœur. Aujourd’hui on te propose des relations low-cost mais de voyager en première classe. On te propose la liberté de donner mais pas de recevoir, même si « tu mérites vraiment quelqu’un de bien »

Perso, j’ai décidé de mettre des chaussettes.

tumblr_mbflodtX9Z1rtzzyto1_500

Comments:

  • 13 janvier 2015

    Mais ou sont les chats ??? avec les chaussettes se seraient parfait !

    reply...
    • 13 janvier 2015

      Ils sont jamais loin 😉 dès que c’est douillet …

      reply...
  • flo

    6 janvier 2015

    Tu plumes bien ma jolie…bises

    reply...
  • Manolo

    6 janvier 2015

    J’ai adoré l’avant dernière phrase! 🙂
    Sinon un article qui reflète bien une certaine réalité…

    reply...
  • MAURUC

    6 janvier 2015

    Un article dans l’air du temps …. Merci pour ce moment de partage 🙂
    je choisi les chaussettes aussi !

    reply...
  • 5 janvier 2015

    Et elles ont l’air bien chaudes ces chaussettes 😉

    reply...

post a comment