Top

gipuzkoa3

Après avoir découvert la ville de San Sebastian (ou Donostia) et l’histoire du cidre de la région, nous entamons notre deuxième jour de trip en Gipuzkoa et nous quittons la côte Atlantique pour découvrir l’intérieur des terres. Premier arrêt à Tolosa, une ville qui j’aime déjà par son nom !

Musée TOPIC

Quand on m’a dit que l’on allait découvrir un musée de la marionnette à Tolosa, j’étais un peu embêtée… Voilà, je l’avoue, j’ai peur des clowns, et cette peur à un nom : la coulrophobie. Pas une peur exagérée à me rouler par terre mais il ne faut pas qu’il m’approche ou me parle… Bref, même si cette peur est ridicule, j’appréhendais un peu cette visite…

Le Centre International de la Marionnette de Tolosa, est unique en Europe. Il compte une remarquable collection de marionnettes du monde entier avec différentes techniques de manipulation. Et le must, c’est que l’on peut les toucher et jouer avec ! J’ai été surprise par la modernité du musée et son design et j’y ai passé finalement un bon moment et  je n’ai pas eu trop peur 😉

topic

Circuit gastronomique

Nous partons ensuite vers la ville d’Ordizia, très réputée dans le Pays Basque espagnol pour son marché qui a lieu tous les mercredis. Ce marché propose des produits frais typiques de la région. Malheureusement nous y étions un jeudi et n’avons pas pu nous imprégner de ce marché local. Nous sommes ensuite partis découvrir le produit phare de la région : le fromage Idiazabal !

On commence par une rapide visite du centre d’interpretation du fromage Idiazabal afin de découvrir la technique de fabrication et tester « le jeune, le vieux et le fumé ». Pour ma part, mon choix sera sur le fumé un peu âgé avec un bon verre de Txakoli !

IMG_8487

Puis, nous avons eu l’immense chance de rencontrer Felix Goiburu de la fromagerie Ondarre de Segura. Ce monsieur n’est autre que le gagnant du concours annuel de fromage de brebis d’Idiazabal, qui s’achève par une vente aux enchères. Et cette année la tomme a été vendue plus de 13 000 euros ! Alors j’ai vraiment pris le temps de déguster ce fromage vous imaginez bien 😉

Ce Felix et sa femme sont vraiment d’incroyables personnes. De fiers basques comme on les aime ! Ils m’ont presque « impressionnés » par leur attitude.

felix

Ici le fier Félix !

felix2

Direction ensuite un restaurant de Mandubia (entre Goierri et Azpeitia) qui mérite le détour pour la belle vue sur la vallée. A chaque repas, on nous propose de boire du Txakoli et je peux vous certifier que ce petit vin blanc fruité se marie merveilleusement bien avec un morceau d’Idiazabal ! Ce vin est une de mes plus belles découvertes gastronomiques du voyage ! AOC de Gipuzkoa, c’est le paradis pour mes papilles ! J’en ai bien évidement abusé, mais que voulez-vous, j’aime trop le vin.

 IMG_8534

Visite de Loyola

Il n’y a pas que la gastronomie et la nature à découvrir en Gipuzkoa ! Alors direction Loyola et visite de la basilique dédiée à Saint Ignace de Loiola. C’est une très jolie construction gothique avec un magnifique parc et c’est également le départ de la route des 3 temples (que nous n’aurons malheureusement pas le temps de faire).

Ils ont eu la bonne idée de placer un miroir au centre de la basilique pour observer le décor de la voûte et c’est un super accessoire pour faire des selfies 😉

gipuzkoa Basilique de Saint-Ignace de Loyola

 gipuzk

Dans la peau d’une pelotaria !

Nous finissons la journée en beauté par une activité que j’ai vraiment adoré. Etre au Pays Basque et ne pas faire une initiation au sport traditionnel, la pelote basque, serait un véritable scandale ! A Azkoitia, un professionnel nous enseigne les premières « bases » de ce sport et nous protège la main avec une sorte de gros pansement… Je suis surprise mais comprends vite quand j’entends le bruit de la balle qui rebondit sur le sol ! Mes phalanges commencent à frémir de peur… Il existe différents types de jeu en fonction de l’âge des joueurs ainsi que différentes balles plus ou moins dures et on nous donne une adaptée aux enfants de  15 ans (merci beaucoup !) Je m’éclate au sens propre comme figuré.

Apparemment il n’y a pas de femmes joueuses… Un peu par tradition (je soupçonne un machisme)… Les jeunes filles y jouent puis en grandissant elles arrêtent. Hors de question que je ne participe pas !

Quand je joue, je joue ma vie : à grands coups dans la balle, je frappe de toutes mes forces contre le fronton. J’ai tellement aimé que je rédigerai un article spécialement sur ce sport plus tard. Nous finissons la journée totalement épuisés, et  ma main commence à vraiment beaucoup me lancer. Alors nous dinerons avec la main plongée dans un bac de glace ! (Je vous montrerai l’état de ma main dans un prochain article)
pelota
Pelote Basque gipuzkoa
Voyage Féminin Pelote Basque Christelle Labruyere

Attention je joue et les garçons semblent épatés !

pelotar2
Dégât pelote basque blogueuses
hôtel Larramendi Torrea gipuzkoa

l’hôtel Larramendi Torrea

 

Carnet d’adresses #2

 

Où dormir à Azkoitia ?

hôtel Larramendi Torrea

 TOPIC – Musée de la marionnette de Tolosa

Musée TOPIC
Entrée 3€/ pers

Centre d’interpretation du fromage Idiazabal

Musée du fromage

Loyola

Basilique de Saint-Ignace de Loyola

 

 

Merci à l’Office du tourisme de Gipuzkoa et  Mon nuage qui m’ont invitée à ce voyage découverte. Les choix éditoriaux des articles qui font suite à ce voyage me reviennent librement.

 

Où est-ce ?

[geo_mashup_map]

Comments:

post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.