Europe, France, Languedoc-Roussillon, Voyages

Nestor c’est le plus fort !

cheval camargue selfie

mercredi 4 août, Espagne.

Je suis sur la Costa Brava avec ma dude Aurélie et demain nous partons passer quelques jours à Toulon (et visiter la magnifique île de Porquerolles). Pas moins de 6 heures de route devant nous… Trop long !

Tiens, et si nous faisions une pause aux Saintes-Maries-de-la-Mer pour monter à cheval ? J’ai toujours rêvé de participer à une manade camarguaise ! Deux ou trois coups de téléphone passés, nous réservons aux Cabanes de Cacharel pour une rando de 5h (oui, oui, 5h, rien que ça, pourquoi faire léger ?). Mais heureusement, un énorme groupe d’ados se greffe et, préférant fuir les jeunes trop bruyants, nous nous contentons d’une randonnée de 2h.

Je dis « heureusement » parce que nous ne nous sommes pas pointées bien fraîches pour faire du dada… La veille de notre départ d’Espagne, la soirée a débordé : vous savez le genre de soirée où on dit « on se couche tôt parce que… » et résultat, on se couche quand le soleil se lève en nous demandant « pourquoi le lit tangue » ?

Petite nuit de 3h, on s’en fout ! Nous nous reposerons quand nous serons 6 pieds sous terre ! Guerrières les nanas non ?

manade-8

… Revenons aux poneys…

Nous arrivons à la manade à l’heure et je suis juste trop heureuse. Comment décrire cette sensation assez étrange, mais familière à tout cavalier ? Quand on aime les chevaux, il existe une drôle d’alchimie, pas du genre à sauter partout (déjà on sait qu’il faut un certain calme en présence de chevaux). Il y a ce quelque chose de « respectueux ». Le cavalier aime cette petite limite : le cheval accepte qu’on lui monte sur le dos, et nous nous devons d’être son guide, en gros on doit mutuellement être en confiance 😉 . Alors voila, j’ai toujours une petite pointe d’émotion quand je sais que je vais monter sur un cheval… *Séquence soupirs*

Mon passif de cavalière me pousse à inspecter avant de grimper sur un cheval… Faire du cheval oui, mais  dans le respect des conditions de l’animal ! Coup d’œil sur l’état des sabots, le poids, bref. Sur la trentaine de chevaux j’en ai vu qu’un un peu vieux qui mériterait une petite retraite et un avec des mélanomes mais ça, c’est récurant chez les cheveux blancs. A part ça, les chevaux sont parfaits ! Autre point à checker, c’est l’attitude : et là, même en haute saison et avec deux sorties par jour, ils ont la patate !!! Je me présente comme ancienne cavalière (20 ans d’équitation et ancienne propriétaire d’un fougueux et gourmand petit cheval blanc) mais je précise bien que j’ai pris beaucoup trop de distance avec eux et ne monte plus… Je demande un gentil et calme…

Que nenni !

On distribue les chevaux aux participants, et comme au collège lorsqu’il faut former les équipes au hand, je me retrouve dernière sans cheval attribué.

    – Vous, vous monterez Nestor !

Je comprends enfin qu’ils préfèrent laisser « le caractériel » à « la cavalière »… A ben merde alors ! Je dois faire abstraction de ma fatigue et au fait de ne pas avoir mis le cul sur une selle depuis des mois…

Je vous présente donc Nestor, et une histoire d’amour est, presque, née…

manade-5

nestor portrait

Déjà le coco, il est trop beau et rien qu’à sa tronche, on devine qu’il a son petit caractère casse-couille. J’adore !

Le groupe démarre, je me faufile pour passer en tête et pouvoir papoter avec la guide hyper sympa. Le paysage est magnifique : un étang calme avec des flamands roses, un vent vivifiant qui supprime les moustiques, du soleil mais pas trop… c’est parfait ! Et Nestor quasi en tête est cool, on se laisse mutuellement tranquille. Derrière c’est un peu le bordel. Les autres cavaliers ont un peu de mal à tenir leurs chevaux qui veulent passer devant. Rien à foutre, c’est To-tor devant ! Enfin je vois Aurélie qui galère. Petit arrêt et bim, elle se cale devant moi. Là, on est bien !

manade-12

manade-14

Prise en flagrant délit de seflie, pendant un selfie

manade-6

Nestor soûlé…

Petite pause, re-sanglage, puis séance photos. La guide demande qui veut galoper. Plusieurs lèvent le doigts mais elle en calme certains en répétant que si déjà au trot c’est compliqué, ils doivent oublier le galop en liberté. On se retrouve à 6 ou 7 « cavaliers » pour tenter ce galop sauvage.

Bon là ça chauffe sous les capots et les chevaux ont bien envie d’en découdre… Ca piaffe sur accélère… Mon Nestor tortille du cul. Et GAAALLLOOopp ! Et le Nestor se sent pousser des ailes : coup de cul pour dégager les cheveux qui le collent, je n’ai même pas le temps de me rendre compte qu’on est parti !

Cri aiguë d’une cavalière…

Nos ventres ce serrent, arrêt immédiat. On se retourne les regards stressés : qui est tombé ? Personne ! Juste une nana qui, trop contente, crie ! J’hallucine ! C’est la BASE : on ne crie pas à cheval !!! Déjà pour ne pas faire flipper les chevaux mais aussi pour les autres cavaliers ? Regards noirs, elle nous a fait peur et nous a privé de ce galop.

Le galop de retour prévu par le bord de l’étang, et là c’est vraiment le bordel. Le To-tor est ultra nerveux, piaffe, galope sur place, il sait qu’il a une immense étendue pour faire la course avec ses copains. Et moi je n’aime pas trop quand je ne maîtrise pas. Allez go ! Je serre les fesses, et passe en mode pleine vitesse. J’essaie de maîtriser mais impossible. La guide me demande si ça va. Je réponds que j’aime pas trop, elle me réponds : Lâche tout ! Laisse-le faire !

Allllllllller, quand il aura fait 20 tours d’étang il se calmera bien.

manade-23

 

Suite de la balade, nous partons voir les taureaux !

Brouhaha émotionnel dans le groupe : « mais ce n’est pas dangereux ? Les taureaux ne vont pas nous charger ? » « Si si, j’espere que vous avez de bonnes assurances » 😉

Bien sûr que non, ça ne risque rien. Les taureaux sont pénards dans leurs pré, ils voient leurs copains chevaux passer c’est tout. Pas de crainte à avoir.

Puis la promenade se finit, toujours au top ! Et en discutant avec la guide, je me souviens de deux infos :

  • en Camargue on ne monte que les chevaux mâles, les femelles sont destinées à l’élevage,
  • les taureaux que l’on voit sur les photos sont élevés pour leur viande et non pour les jeux et les corridas.

 

manade-28

Taureaux Camargue

Selfie avec des taureaux mais tête de serial killer

manade-25

Cavalière Cheval Blanc Manade

Si souhaitez faire une promenade à cheval en Camargue je vous conseille donc  :

Les Cabanes de Cacharel – http://www.camargueacheval.com/

Super journée garantie !