Bazar, Humeurs, Toulouse, ma ville

Le jour où j’ai consulté une voyante

Voyance Toulouse

Quand j’ai reçu cette invitation pour une consultation de voyance à Toulouse, j’ai d’abord cru à une blague. La cartésienne se méfie pas mal de la voyance. Mais il y a 1 an, j’ai rencontré une énergétncienne qui m’avait tout simplement scié les deux jambes par ce qu’elle avait vu. Vous allez me dire que je suis blogueuse et j’étale ma vie dans ces posts, mais il y a des choses que je n’ai jamais raconté ici et que peu de personnes connaissent. Le genre de trucs qu’on n’invente pas. Depuis, j’ai décidé d’être moins tranchante dans tout ce qui touche à la « spiritualité » et d’entendre les signes du destin (entendre, pas forcément écouter, là est toute la nuance). Bref, j’ai accepté l’invitation, curieuse de connaître ce qu’on voyait de ma vie future.

Je suis comme vous tous les amis : j’aime qu’on me parle de moi pendant une heure. Certains vont voir des psys, d’autres suivent des cours de développement personnel, d’autres font du yoga ou de la méditation… Bref, on a besoin de temps en temps d’être narcissique et de se recentrer sur soi.

Je me suis donc présentée un soir de pluie pour cette consultation peu ordinaire. Dans le cabinet, point de boule de cristal, de jeu de cartes ou de poulets à égorger… Ma medium, Laurène, ne ressemble pas non plus à Madame Irma, et me reçoit dans une petite pièce blanche, simplement décorée.

En mauvaise élève, je n’avais pas vraiment préparé de questions, simplement identifié deux grands thèmes à aborder : Le Travail et les Amours. (Oui, je suis d’une banalité déconcertante…)

La consultation se déroule tout simplement comme une conversation. Quand on veut connaître des infos en lien avec une personne, on donne le nom, l’âge et sa localisation, et Laurène se concentre. J’ai essayé de rester Poker Face pour ne pas influencer la consultation même si je suis super mauvaise pour cacher mes émotions… C’était plutôt intéressant, on a abordé plein de questions plus large sur la famille ou la santé (j’ai donc su que j’avais de bonnes dents) et je suis rentrée toute excitée par ce flot d’informations.

Ce n’est que le lendemain que j’ai vraiment « analysé » ce qu’il s’est dit et j’en ai été toute remuée. Même si les prédications ne me sont pas négatives, je me suis sentie un peu triste et affectée. Je me suis vue devenir une véritable workingirl mais seule, au coeur sec, attendant quelques choses qui n’arrivera sûrement jamais. Et ça m’a permis de mettre le doigts sur un fait : ce n’est pas ce que je veux.

Alors, ces prédictions sont-elles vraies ? Aucune idée, nous verrons d’ici deux ans ; mais la consultation m’a donné envie d’être maître de mon destin, de me prendre en main, d’essayer de re-prioriser mes objectifs de vie…

N’importe quel voyant peut le dire : on reste maître de son propre destin. A nous de décider. Et même si il ne faut pas abuser de ces consultations de voyance, entendre des choses sur soi, prédictions ou pas, permettent d’éclairer sur nos décisions.

Et vous ? Avez-vous déjà consulté une voyante ?

Pour vous aussi rencontrer Laurène Baldassara, consultez son site : Laurène Baldassara