Humeurs, Voyages

2015

L’année dernière, j’avais commencé mon article avec une belle citation d’Albert Camus qui m’a suivie tout 2015 : « il n’y a pas de honte à préférer le bonheur ». Pour 2015, ce sera celle d’Antoine de Saint Exupéry : Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. Parce que pour 2016, des rêves, j’en ai quelques uns.

antoine saint exupéry

Mes voyages

Mon année fut juste décoiffante. J’ai pas arrêté et à ma grande surprise : grâce au blog ! Je voulais faire un bilan en vidéo, mais il me manque les images de Crète donc tant pis. Les propositions de collaborations ont nettement progressé à ma grande joie, et j’ai eu l’opportunité de faire des choses incroyables. J’ai trouvé amusant de « calculer » mes voyages… Regardez plutôt :

J’ai utilisé 32 avions et passé 81 h 50 en l’air, soit 3 jours, 9 h et 50 min => Pas très COP21 tout ça je vous l’accorde. J’ai passé 30 h 45 en transit dans 10 aéroports internationaux différents. J’ai parcouru 44200 km soit plus du tour du monde !

J’ai fait des dizaines de rencontres fabuleuses, parfois avec un « plus car affinités » ; des centaines de sourires échangés, des milliers de souvenirs profondément gravés dans ma mémoire. La magie de rencontrer une personne et qu’on n’oubliera jamais.

26 spécialités culinaires goûtées. Des dizaines de bières et probablement des centaines de verres de vin bus… Et pour compenser, j’ai passé plus de 140 heures en salle de sport !

Dans mon best off, il y a bien sur le Chili et en particulier ma rencontre avec les Geysers d’El Tatio, un pays que vraiment je n’oublierai jamais. Au Maroc j’ai fait mes plus belles rencontres, et en particulier ma semaine à l’écolodge Touda. Mon voyage le plus atypique était probablement la Crète parce que nous étions un gros groupe cosmopolite et que j’ai énormément ri et fait la fête. J’ai vécu la Crète loin des plages et des clichés touristiques. Ma plus jolie découverte, à quelques heures de la France, c’est l’île de Minorque. Une petite île simple et douce où il fait bon vivre. Je suis repartie en « colo » au Cap-Vert, et j’ai dû avouer que le kitesurf est beaucoup trop dangereux pour moi. J’ai eu l’immense chance de retrouver Londres que j’aime tant et la chance de voir un match de coupe du monde de rugby. J’ai été triste dans ma belle ville d’Amsterdam. Puis j’ai contemplé la France que j’aime tant sur la côte basque, Strasbourg à Noël et ma jolie Toulouse.

 

Geyser-El-Tatio-Chile-37

Canaux Amsterdam 2015 Minorque
Crete-Olives-3 TOUDA Jour 1 Emilie Eychenne-43  

kitesurf capvert 2

 

rainbow canyon-46 Marché-Noel-Strasbourg-10 London Notting hill Mike Cafe 9

Au niveau personnel

J’ai déménagé, et prêté mes chats à mes parents qui ne me les rendront jamais, j’ai sauté en parachute, j’ai fait la fête… Niveau coeur, (oui vous me connaissez, j’y viens), le temps faisant son oeuvre, je me résous à éloigner M. le hollandais puisqu’il est incapable de ne pas me faire souffir. Même si parfois j’ai des coups de mous, je suis sereine.

Je supporte de moins en moins que l’on me dise que tant que ma vie sera ainsi (sous entendu aussi tourbillonnante avec mes voyages…), je ne peux pas avoir d’amoureux. Je ne suis pas d’accord, et c’est pas parce j’ai pas et ne veux pas de vie routinière que je n’ai pas droit à l’amour. Il me semble qu’on peut concevoir et être heureux lorsque sa partenaire s’investit dans des projets un peu fous et travaille beaucoup.

Mes deux grands enseignements cette année : Dois-je m’excuser d’être comme je suis ? Faut-il attendre que les choses empires pour dire aux gens qu’on les aime ? NON.

Par contre, même si beaucoup disent le contraire, j’ai compris que certains hommes n’aiment pas les femmes indépendantes, à l’aise avec elles même et sans tabou. Oh non grand dieu, ces hommes préfèrent la difficile pucelle effarouchée, fragile, et surtout qui ne la ramène pas trop… Oui je suis féministe et parfois triste de voir tout le chemin qui reste encore à accomplir.

Et puis cette année, comme vous tous, j’ai souffert de voir notre société si peu libre et fraternelle qu’il est inscrit sur nos frontons, à voir le FN prendre autant de place dans nos élections régionales ou ma France saigner des tragiques attentats du 13 novembre ou de Charlie… L’humain qu’on aime et qu’on défend tellement est parfois si cruel. Le « vivre ensemble » a été difficile en 2015…

Nous avons tendance à oublier que la vie est un cadeau fragile.

Welcome 2016 !

Crète Geyser-El-Tatio-Chile-47 Chris-51