Afrique, Maroc, Voyages

Mon rendez-vous en Terre Inconnue

TOUDA Jour 1 Emilie Eychenne-4 (1)

Mais qu’est-ce que je fous ici ?

C’est ce à quoi j’ai pensé en sortant du 4×4…

Perché au fin fond de la vallée d’Aït Bouguemez, j’arrive à l‘Ecolodge Touda. Là où le chemin s’arrête. Mais avant, il faut rouler. Pas moins de 5 heures de 4×4 avec de la route puis des pistes. J’ai traversé des paysages magnifiques, des prairies vertes parsemées de coquelicots flamboyants, des oliviers… On est monté, encore plus haut dans la montagne, là où la neige persiste et où ne subsistent que des arbres morts, aux paysages pelés par le vent et le froid malgré un soleil rayonnant. Nous avons passé un col puis replongé dans une vallée. Nous, c’est Emilie, SylvieMandy et moi, un quatuor féminin de blogueuses avec qui je vais vivre cette expérience hors du commun. Le chauffeur désigne alors un petit point tout en bas et dit « c’est par là ». Je suis partagée entre excitation et appréhension. Plus on roule et plus je me sens isolée. Ici, pas d’internet, pas de réseaux, je m’éloigne de ma zone de confort.

Ce voyage, je l’avais peu imaginé mais j’avais beaucoup d’espérances. Peut-être plus que les autres, parce que je savais qu’il allait être différent. Je voulais en prendre plein les yeux, être dépaysée, secouée…

J’ai l’impression d’être l’invitée de l’émission Rendez-vous en Terre Inconnue. Il n’y a pas Frédérick Lopez mais Said et sa famille nous attendent. Et tous les autres : Ahmed, Fatima, Brahim, Nejma… Des prénoms que je n’oublierai plus.

 

Je ne mesure pas encore la chance que j’ai d’être ici et à quel point le séjour que je m’apprête à vivre va me transporter.

Je pose enfin le pied à terre et rencontre les personnages de Touda. Un premier contact. Un accueil chaleureux mais distant. On ne se connait pas et pourtant c’est ces mêmes personnes que je quitterai dans quelques jours les yeux plein de larmes, à coup d’accolades, de sourires crispés par ma gorge nouée. Comme si je quittais une famille. Car oui, à Touda, c’est la famille. Plus qu’un écolodge perdu dans la montagne marocaine, Touda ce sont des rencontres éphémères mais  poignantes dans un environnement extraordinaire.

Touda 2015 C.Labruyère 14

Aujourd’hui, on construit un four à pain. Pour faire connaissance, on nous propose d’aller boire un thé à la menthe chez Ali, chef du village et arracheur de dents, mais également père d’Ahmed. Premiers échanges autour du rituel du thé. Tremper un bout de pain dans de l’huile et boire un thé fort et sucré, installés dans les coussins du salon. Encore chargées d’émotion après cette première journée, on s’installe sur un banc et on regarde les nuages dessiner des ombres sur la montagne. On attend que le soleil se couche. On apprend à prendre le temps. Quelque chose que l’on ne sait plus faire mais qu’à Touda, on va nous réapprendre.

TOUDA Jour 1 Emilie Eychenne-2

 

TOUDA Jour 1 Emilie Eychenne-30

Touda 2015 C.Labruyère 01

TOUDA Jour 1 Emilie Eychenne-34

Touda 2015 C.Labruyère 07

TOUDA Jour 1 Emilie Eychenne-43

 

Les magnifiques photos de ce séjour sont d’Emilie Eychenne.

Ce séjour est le fruit d’une invitation de l’Ecolodge Touda. Les choix éditoriaux des articles et vidéos qui font suite à ce voyage me reviennent librement.