Afrique, beauté, Maroc, Sport et bien-être, Voyages

Marrakech, entre palais, tombeaux et petites gênes dans un hammam

Dernier jour à Marrakech. J’aurais pu appeler cet article la face cachée de ma lune.

 

Nous avons de la chance. Ce matin, le ciel est un peu moins gris et nos esprits aussi délirants que ceux d’adolescentes en voyage scolaire… Nous partons visiter le Palais de la Bahia et les Tombeaux Saoudiens. Il y a beaucoup de monde mais c’est plutôt joli. J’ai un gros coup de cœur pour les ornementations du Palais Bahia. Mais surtout, en faisant quelques recherches sur Internet pour préparer cet article, je me suis aperçue que nous n’avons pas vu l’ensemble du palais : il nous manque la grande cours ! Et dire que je trouvais ça un peu petit, tout s’explique ! Les filles, nous sommes de vraies boulettes, regardez ce que l’on a raté !

Marrakech 11

Marrakech 1

Marrakech 18 Plais de la Bahia

Marrakech 12

Marrakech 13

 

Après les visites, nous retournons place Jeema El Fna pour la découvrir de jour, avec ses charmeurs de serpents et les dresseurs de singes… Si vous me connaissez, vous savez que je ne suis absolument pas fan, et donc interdiction de prendre des photos.

Marrakech 30

Marrakech 5

Marrakech Koutiba

 

Puis, cerise sur le gâteau : un soin oriental

Mais bien entendu, il nous arrive toujours des aventures… Et c’est ainsi que l’on s’est retrouvé dans un hammam à nous faire « gommer » la cellulite par un homme ! J’ai d’abord cru à une blague. Cet homme allume des bougies, fait couler de l’eau chaude, bref prépare le lieu alors que l’on papote comme si tout était normal, jusqu’à ce qui me dise de me mettre debout et me verse de l’eau sur le corps sous les yeux affolés de Sarah… Nous commençons enfin à comprendre que le soin va nous être pratiqué par ce monsieur, certes gentil mais bon… Nonnnnnnn… Une grande première dont on se serait largement passé… Mais comme nous y sommes, et beaucoup trop polies pour dire quoi que ce soit, on cherche le côté positif en se disant qu’à deux, c’est moins gênant… Quoi que… Parce qu’une fois badigeonnée de savon noir et aussi pèguante qu’un poulet pour le four (non ça n’avait rien d’érotique), il me demande de me mettre à plat ventre et commence à me « gratter » les jambes puis le dos avec son gant à la douceur d’une Spontex. J’ai beau contracter mes jambes au maximum, j’ai l’impression qu’il m’arrache la peau alors je prie pour ce soit le dernier mouvement qu’il fasse sur cette partie de ma peau. Je ne peux refréner un petit cri de surprise mal placé quand, aussi agile et délicat qu’un rugbyman qui entre en mêlée, il place ma culotte de maillot de bain en semi tanga-string lui offrant la vue sur ma lune. J’ai envie de m’autoconsumer de honte. Je lance un nouveau regard perdu à Sarah qui se décompose en comprenant que c’est elle la prochaine sur la liste… Il me libère enfin et passe sur mon côté pile… Je souffre en silence (ou presque) parce que, bordel, ça fait vraiment mal en plus d’être gênant ! Au tour de Sarah que j’encourage avec la même conviction que si elle s’élançait pour un triathlon. Puis on commence à en rire… Il nous dit alors de nous mettre debout l’une en face de l’autre et de nous prendre dans les bras… Pardon ? On se demande s’il est en train d’essayer d’assouvir un petit fantasme… On se rapproche d’un petit pas et il nous jette un seau d’eau froide en pleine poire ! C’est bon, je le déteste complètement, même si je suis pelée et inévitablement raffermie !

Mais… tout ça finit bien… Nous avons ensuite droit à un massage à l’huile d’argan, de la tête aux pieds et pendant 1 heure. Délicat et fort. Parfait pour nous remettre de toutes ces émotions 😉

Marrakech sunset

Marrakech Jeema el fna