Bazar, Humeurs

Je suis Charlie

je suis charlie

Je me suis endormie pour une micro-sieste. J’avais un peu froid et j’ai remonté le plaid sur mes jambes. J’ai entendu des tirs, lointains. Puis la voix de notre Président. Puis celle d’Elise Lucet ; troublée. Nous sommes mercredi 7 janvier 2015 il est 13h.
Edition spéciale, on bouleverse les programmes…
J’ai fait comme tout le monde. Je suis allée au travail, ouvert les réseaux sociaux et scruté la barbarie… J’ai vu ce policier se tordre sous une première balle et se faire shooté par une seconde en pleine tête. J’ai vu les pleurs.
Je suis restée conne, pantoise, impuissante, indignée… Partagée entre l’envie de vomir sur ce monde et de me battre. Coupable de me plaindre de mon quotidien et de mes problèmes de cœur. Honteuse d’avoir pensé ce matin, que c’était le premier jour des soldes…

Parce que aujourd’hui, en 2015, dessiner est devenue dangereux… Exprimer ses idées est mortel.

Puis j’ai allumé la Tv et j’ai vu ces rassemblements. Pas qu’ici ; Partout. Not Afraid. Ça m’a rendue finalement fière. Fière d’appartenir à un monde avec un cœur, une humanité. Gangrené par une poignée de connards intolérants. Ignorants.

Alors on va reprendre notre vie, parce qu’il le faut bien, mais une chose est sûre… Comme je me souviens parfaitement de ce que je faisais le 11 septembre 2001, comme je me souviens de ce que je faisais pendant l’assaut de l’appartement de Mohammed Merah, je me souviendrais de ce que je faisais le 7 janvier 2015 à 13h. Une sieste, sur mon canapé…

 

 

10924303_10152749804044317_7900795964136289767_o