Bazar, Sport et bien-être

Je suis une runneuse

Titre abusif et contrefait, mais je me plais à le croire ! Qui l’aurait dit ? Ni mes parents, Ni moi !  Je n’aurais jamais cru être capable de me lever à 6h30 un dimanche matin (sauf pour un voyage bien évidement) mais pour aller TRANSPIRER en courant et en plus en compétition !

 

photo (3)Voici encore le résultat d’un nouveau défi à la con que je me suis imposé : « tu n’aimes pas courir, ben aller, tu vas t’y mettre et participer aux 7 km d’Aix en Provence ! » Et pour être sûre de la faire et pour me donner une occasion de retrouver mes amis expatriés dans le sud-est, j’ai embringué ma copine Steph dans ce nouveau challenge…

Alors on passe les entraînements hebdomadaires pourris et mes temps ridiculement bas… J’ai appris à courir seule, sans coaching et  je m’ennuie… Mais bon on y est ! Le sac est prêt, la playlist move your body bomba est téléchargée, la visite médicale faite (élément important pour la suite de l’histoire), direction le sud-est pour un bon week-end où il faudra limiter les excès… (en théorie du moins)

Samedi matin, nous partons fièrement à Aix pour retirer nos beaux dossards et là… c’est le drame. Le destin s’acharne sur moi ! On me dit que mon certificat médical n’est pas bon parce qu’il manque la mention « pratique de la course à pied EN COMPÉTITION » ! Je n’y avais même pas prêté attention ! J’essaie de négocier à coup de « regardez je l’ai fait hier, je suis venue exprès pour cette course », bla bla… Rien n’y fait on me refuse ! Et voilà, je ne vais pas pouvoir participer… C’est encore un signe du destin ?

Et bien non, on va trouver une solution. On abandonne vite l’idée d’aller dans un nouveau cabinet médical en observant l’immense salle d’attente, alors en dernier recours, je décroche mon téléphone. Le médecin remplaçant accepte donc de me refaire un certificat et le faxe dans une pharmacie de Aix et voilà, le tour est joué ! On a perdu 1h30 mais j’ai mon dossard et  je n’ai plus d’excuse possible pour ne pas participer (enfin je peux simuler une crise appendicite ou je peux me fouler une cheville mais bon, ça devient gros !)

Dimanche matin, réveil 6h30, aie. Bizarrement je me sens énervée, stressée. On se retrouve avec mon amie pour un mini petit déj, premier débriefing de tenue (oui on reste des meufs donc tenue et maquillage important)… En arrivant à Aix on croise des groupes de runners qui s’approchent du « village » et là on se prend une première claque. Je croise des filles aux jambes de gazelles et aux mollets ultra dessinés… De grands blacks fins, aux muscles parfaits… Putain on a l’air de deux amatrices non ? On s’approche de la ligne de départ de la 7 km féminine, certaines y vont en courant « pour s’échauffer » euh… la blague ! Pas moi non. Le départ est dans quelques minutes on se place en bout, musique à fond ! L’animateur brode au micro, il doit y avoir des problèmes de circulation.. Runstatic allumé, playlist en attente… On passe en mode guerrière. Steph ne sourit plus du tout, elle s’étire dans tous les sens et commence à râler du retard du départ… Moi je suis trop énervée, je capte personne autour de nous. On piétine, on trépigne, on s’agace… Gnnnnnnnnnnnniiiiii=

Puis c’est l’heure du départ et moi je kiffe commencer ma course avec Runaway Baby de Bruno Mars. Alors que Bruno s’excite dans mes oreilles, on passe difficilement la ligne de départ, on se fait un gros poutou de love de copines (pas encore transpirantes) et c’est parti ! Le départ est magique, on traverse le centre-ville d’Aix, il y a des gens partout pour nous encourager, on nous prend en photos, on a plein de sourires… Et en plus il fait beau ! Les premiers kilomètres se font sans difficulté, jusqu’à l’arrivée au niveau de la première boucle du parc. Là, je croise les première concurrentes dans l’autre sens (vous savez toujours ces meufs longues et fines aux mollets affûtés et qui ont même pas l’air d’en péter !)  Donc là premier coup au moral, partagée entre l’envie de pousser plus mais avec la crainte de ne pas pouvoir finir et la rage ! C’est alors que je croise  un petit ange ! Un homme c’est déguisé en fée avec perruque et ailes et cours avec sa copine pour l’encourager ! Au-delà du fait que je me dis « Putain je n’ai pas de mec », cette petite fée me redonne le sourire et me rappelle pourquoi je suis là : pour le fun ! Pour m’amuser ! Alors cours ma grande !

carte

 

Sorti du parc il reste environ 3 km et on a la première côte qui fait un peu mal et fracasse les jambes… Je continue et deuxième élément de motivation en croisant deux magnifiques gendarmes, garants de notre sécurité, qui en profitent… Dernière côte, pas énorme dénivelé mais trop longue, elle me tue ! Je cours au ralenti en passant le 6e km ! Je voulais finir le dernier kilomètre en poussant au maximum mais cette putain de côte m’a tué. Malheureusement je reconnais la route que tard et je me lance dans un sprint final pour gagner quelques minutes en plus… et là c’est le méga gros kiffe : plein de monde à l’arrivée qui nous applaudit, les dernières foulées se font sur un tapis rouge, on se fait photographier et surtout : avec une grosse banane et on explose : je l’ai fait !

Ma copine est arrivée bien avant moi mais nos temps sont meilleurs qu’à nos entraînements ! On est grisées, fières, totalement excitées par l’adrénaline ! Fière d’avoir fait ma première course !

Alors envie de refaire : OUI ! Envie de s’entraîner : OUI ! Prochain objectif : les 10 km et pourquoi pas refaire ces 7 km l’année prochaine juste pour voir de combien de minutes on s’est amélioré !

photo (1)

 

photo (2)

 

 

Où est-ce ?