Bazar, Un bouquin dans ma valise

L’invisible de Robert Pobi

L’autre jour, je tournais dans la Fnac à la recherche d’un nouveau bouquin à mettre sous la dent. En naviguant dans les allées j’entends un conseiller dire à une dame « Celui-ci est juste excellent ! Faite-moi confiance ! «  En nana pas du tout influençable, je regarde quel est l’objet de la discussion et je découvre L’invisible de Robert Pobi. Issu des éditions Sonatine, j’ai d’autant plus confiance car j’avais lu il y a quelques mois « les Visages » de Jesse Kellerman de cette même collection et j’avais adoré ! Aller je le prends ! Arrivée en caisse, le jeune homme, en passant mes articles, me glisse  « Très bon choix, vous allez adorer ! «  Et bien, et bien, quel succès ! Nous verrons bien !

l'invisible Robert Pobi

Et voilà que je viens de le terminer et je suis… vidée ! W-A-A-A-H ! Ca c’est du roman noir ! J’ai plusieurs fois frémi et vers la fin j’essayais de ne plus lire la nuit. Certaines scènes sont très imagées et j’ai presque eu la nausée ! Les chapitres sont courts et le style concis de l’auteur ma rendu accro ! C’est simple, une fois commencé, impossible d’arrêter ce livre. Il est à la fois épouvantable et d’époustouflant !

Seul petit reproche : quelques raccourcis. J’aurais parfois aimé plus d’explication ou de détails mais bon, c’est sûrement un parti prit pour garder le rythme de l’histoire.

Les personnages sont tous attachants et donnent un accent particulier. J’ai adoré Jake et été émue de Kay et de son fils Jérémy. La chute est tout simplement exceptionnelle ! J’avais beau chercher, je ne voyais pas comment pouvait se dénouer cette histoire ! A tous les fans de thrillers, lisez celui-ci vous serez servis ! Bref, je recommande très chaudement, si bien-sûr vous aimez les polars et que vous avez le cœur bien accroché !