Caraïbes, Saint-Martin, Voyages

Une journée à l’îlet Pinel, Saint-Martin

Nous embarquons depuis le tout petit embarcadère de Cul de Sac pour l’îlet Pinel. Deux minutes de traversée pour découvrir une petite île pleine de charme. Fraîchement débarqués en ce dimanche matin, nous sommes un des premiers bateaux à accoster dans le petit lagon de l’îlet. L’île Pinel est située dans la réserve naturelle de Saint-Martin, et un sentier marin a été créé autour du lagon. Nous avons donc enfilé tuba et palmes pour découvrir les merveilles de ce sentier. Délimité par des bouées blanches, on peut découvrir en toute sécurité la pointe de l’îlet. Isabelle, responsable du sentier nous accueille chaleureusement et nous donne quelques conseils. Elle organise régulièrement des sorties pour les plus jeunes pour leur faire découvrir faune et flore marines des Antilles.

Vue de la Baie de Cul de Sac depuis l’ïlet Pinel

On profite de cette plongée pour découvrir et redécouvrir certaines espèces de poissons : le curieux Sergent Major, le poisson lézard rayé à moitié dissimulé dans le sable à attendre sa proie, le Papillon à quatre yeux, et le poisson papillon rayé sans oublié les poissons chirurgiens et perroquets feu tricolore et perroquet phase terminale (j’adore les noms donnés aux poissons). Pour notre première plongée dans la réserve de Saint-Martin on est enchanté par ces premières rencontres (mais c’est peu par rapport à ce que l’on a vu ensuite ! Attention teasing :-))

Après avoir bien barboté dans cette eau divinement chaude et poissonneuse on retourne sur la plage principale où sont installés deux restaurants. Comme nous sommes en début de saison, un seul  est ouvert : le Yellow. Alors qu’on avait la tête sous l’eau, on a pas remarqué l’arrivée massive des vacanciers et locaux venus profiter de ce petit paradis. En plus nous sommes dimanche et c’est la très grosse affluence ! On s’installe tant bien que mal à une table et on commande à déjeuner. La salade exotique au crabe est juste délicieuse. On observe les familles barboter un verre ou une bouteille de Presidente à la main, tous à moitié nus. L’ambiance est vraiment détendue et me fait presque penser à un camping chic…

Pina Colada et Cuba Libre

Ma salade exotique au crabe Miam

Après le déjeuner on part découvrir l’île en suivant le sentier balisé. Armés de notre GPS on recherche les deux geocaches dissimulées sur l’île. Finalement on en trouvera qu’une seule. Il fait très chaud et on n’a pas pris d’eau, on décide d’aller se baigner sur une des deux autres plages de l’île. Il y a seulement un couple de naturistes et on comprend pourquoi personne ne profite de cette plage : il y a beaucoup plus de vagues et beaucoup de cailloux. J’ai eu beaucoup de mal à sortir de l’eau sans être ridicule et rouler dans le sable !

Après cette grosse journée de soleil très paisible, on rentre sur St. Martin. On garde un superbe souvenir de cette petite île si belle et conviviale.

Tour de l’île – face à Tintamarre

La seconde plage plus intime

A la recherche des geocaches

Vue sur St. Barth

Où est-ce ?